Préscience

Les artistes  du Programme Prescience

Véronique Muzy

 Piano

Roland Conil

Piano

Pierre Guiriny

Percussions

Programme 2018 /2019

Sonate pour deux Pianos et Percussions  de Bela Bartok


En janvier 1937, Bartók connaît l’un des plus éclatants succès de sa carrière avec la création à Bâle de sa Musique
pour cordes, percussion et célesta ;Paul Sacher, commanditaire de l’oeuvre,est à la tête de son Orchestre de chambre de Bâle. Les retombées ne
tardent pas : une nouvelle commande se présente dès le mois de mai suivant, 
émanant cette fois de la section locale de la Société internationale de musique contemporaine. L’époque est particulièrement tendue : l’Anschluss viendra bientôt confirmer les visées expansionnistes de l’Allemagne nazie et
Bartók, pacifiste convaincu, s’élève régulièrement contre la montée du totalitarisme et des nationalismes. Mais,professionnellement, il a rarement été aussi comblé. Sa carrière 
de pianiste est florissante, et les concerts à l’étranger se multiplient. Comme compositeur, il semble avoir atteint sa 
plénitude ; sublimant les conquêtes stylistiques des années vingt en les confrontant aux grandes formes, il produit, dans les  années trente, une série de chefs-d’oeuvre fascinants dans leur
maîtrise formelle autant que dans leur invention sonore. La Sonate pour deux pianos et percussion est l’un des joyaux decette floraison. Elle sera créée le 16 janvier 1938 à Bâle par Bartók et sa deuxième épouse, Ditta Pásztory, au piano, et par Fritz Scheiner et Philipp Rühlig à la percussion. L’oeuvre sera 
orchestrée en 1940 sous le titre de Concerto pour deux pianos et orchestre et créée sous cette forme par les époux Bartók, dans
leur exil américain, le 21 janvier 1943 à New York avec l’Orchestre philharmonique de New York dirigé par Fritz 
Reiner.

 

 

 

 

 


« L’Ombre Bleue » de  Dominique Lièvre
Commande de l’International Springs Orchestra Festival
La Valette Malte
L’ombre Bleue comme un passage entre deux états de conscience
Du carbone vers l’hydrogène, De l’épais vers le subtil, 
L’Ombre Bleue trouve sa genèse dans l’Egypte ancienne sous les traits de« Nout » la mère de tous les astres L’Ombre Bleue se compose de deux mouvements, Un premier Plutôt Clanique de 8 mn et un deuxième plutôt Ethéré de 5 mn Comme une barque allant calmement en 12 regards vers l’ouest et un dernier regard vers l’Est ! « Veuille donc aller à cette barque oû souhaitent monter les dieux, et avec laquelle il voyage vers l ‘horizon ! Qu’il aille avec elle ! Veuille donc t ‘asseoir sur ce trône afin que tu puisses commander aux dieux car tu es en vérité issu de Nout qui met au Monde chaque Jour »Texte des Pyramides chapitre 606 ( Extrait  )

« Moïrai » de Roland Conil
Commande de l’International Springs Orchestra Festival  La Valette Malte

« Moïrai » pour deux pianos et percussions 

En trois mouvements ,cette oeuvre évoque les Moires de la mythologie grecque. Les trois Moires sont les divinités du Destin implacable qui dispensent
aux hommes les biens et les maux Clotho (laFileuse), Lachésis (la Réparatrice) et Atropos (l’Implacable) sont présentes lors de plusieurs grands événements de la mythologie grecque et oeuvrent   également pour ramener  la paix dans l’Olympe.

 



« Etre Parfois » de Karl Fiorini
Pour deux Pianos et Percussions
Comme une réminiscence §
Comme un nouveau regard issu d’un geste plus Ancien et plus fourni qu’est le concerto pour Piano et Orchestre écrit en 2014 par Karl Fiorini « Etre Parfois » Dans cette nouvelle version prend un caractère plusintimiste, plus minimaliste et l’argument résonne avec force et fait écho à la phrase de Paul Valéry
« Parfois je pense, parfois je suis ! » A la fois délicatement ciselée et martelée cette oeuvre grandement néo tonale en 1 seul mouvement pense en son centre comme noyée dans une brume colorée et retenue

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon